Le Dischel-Loch : cet inconnu…

On le croise au détour des grandes fermes du Kochersberg, mais la plupart des gens ignorent ce pour quoi il a été conçu ; le Dischel-Loch est le plus souvent pris pour un œil-de-bœuf, voire un simple trou d’aération.

Par ailleurs, il semble totalement inconnu dans les autres régions d’Alsace, en particulier dans le Pays de Hanau et dans le Sundgau, régions pourtant bien mieux préservées que le Kochersberg.

Alors, de quoi s’agit-il ?

Tout lire

Une maison alsacienne à la pointe de l’écologie

PATRIMOINE – Cette maison à colombages du 18e siècle s’offre une seconde jeunesse. Pour la restaurer, ses propriétaires ont opté pour une isolation naturelle, par l’intérieur.

Solidement plantée dans le sol, l’impressionnante bâtisse résiste au temps qui passe. Avec ses colombages et ses Biberschwanz, des tuiles rouges “en queue de castor”, elle s’intègre parfaitement dans ce petit village d’Alsace, Schnersheim. Immuable… En apparence seulement. Car à l’intérieur, une ruche d’artisans s’active depuis cinq ans pour lui donner une nouvelle jeunesse. Le maître des lieux a vu les choses en grand.

« J’essaye de démontrer qu’on peut restaurer une maison vieille de 300 ans tout en ayant tout le confort moderne », explique Denis Elbel, 62 ans.

L’objectif est d’autant plus ambitieux qu’il veut faire de cette maison traditionnelle un modèle de performance énergétique, à la pointe de l’écologie.

Tout lire

Les maisons à colombages alsaciennes, un patrimoine en péril

Elles ont résisté aux siècles, aux catastrophes et aux guerres: pourtant chaque année, des dizaines de maisons à colombages alsaciennes disparaissent au pays des cigognes, un patrimoine dont la sauvegarde reste tributaire de la bienveillance des maires et des associations.Leur pérennité se trouve aujourd’hui attaquée tous azimuts, estime l’Association pour la sauvegarde de la maison alsacienne (Asma) interrogée à la veille des journées du patrimoine. »

Tout lire